Accueil › Humeur

Halte à LA MALTRAITANCE !

 

En France la maltraitance animale est beaucoup trop banalisée.  

Chaque jour, un nombre incalculable de chiens, chats et autres animaux souffrent et meurent dans les mains de personnes qui devaient en prendre soin, mais qui à la place de leur donner de l’amour et de jouer avec eux, mènent la vie dure à leurs petits compagnons.

Ces « humains » inconscients et démunis d'intelligence émotionnelle, les négligent en ne les nourrissants pas à leur faim, en ne leur portant pas d’affection, voire pire, en allant jusqu’à leur donner des coups ou en leur infligeant d’innombrables actes affreux d’une cruauté inhumaine. Aimeriez-vous être à la place de ces pauvres animaux ? Aimeriez-vous ne pas manger à votre faim pendant un, deux, trois ou voire quatre jours. Aimeriez-vous recevoir des coups à longueur de journée, pour avoir fait quelque chose qui n’est pas au goût de votre maitre : pour vous être assis un peu trop sur le tapis, ou pas assez, pour avoir demandé un peu de nourriture parce que vous aviez faim, ou encore pour avoir quémandé un peu d’attention et d’affection. Aimeriez-vous vous faire injurier à longueur de journée ?

Il y a aussi des personnes irresponsables, qui adoptent un animal de compagnie sans réaliser le temps et l’argent qui sera nécessaire pour bien s’en occuper. Ces individus décérébrés se rendent compte après quelques mois, qu’ils ne peuvent plus partir en vacances, car leur location n’accepte pas les chiens ou les chats, que les frais vétérinaires sont trop onéreux ou que les enfants de s’entendent pas avec. Ces propriétaires ne sachant plus quoi faire de ces pauvres petites bêtes, ils les abandonnent comme de vulgaires déchets sans se soucier de ce que peuvent ressentir leur compagnon à quatre pattes.

La maltraitance animale ne concerne pas seulement les animaux domestiques. Il existe aussi des expériences réalisées sur des animaux dits de « laboratoires » tels que des souris ou des singes. De par leur petite taille et de par le fait qu’elles soient inoffensives, de pitoyables « scientifiques » sans scrupule, les utilisent comme cobayes pour tester les effets secondaires des produits pharmaceutiques ou cosmétiques par exemple.

Enfin des animaux sont également utilisés comme objet de divertissement. Par exemple, la corrida qui est un combat entre un homme et taureau n’offre qu’une seule issue : la mort de l’animal. Des personnes payent pour pouvoir voir un pauvre taureau mourir. Le taureau est tué par un homme et parfois devant des milliers de spectateurs. Le divertissement de ces spectateurs prime sur la souffrance de l’animal.