Accueil › Société

Il y a quelques jours, j’ai reçu une notification sur mon Gmail d’un gars qui me pokait. Il me ask en ami sur tous les réseaux sociaux. Dans ma timeline sur Twitter, j’ai vu qu’il avait retweeté tous mes tweets. En plus, il est venu direct en DM dès que je l’ai accepté. Sur Insta, il avait liké toutes mes photos d’un coup à la seconde où je l’avais ajouté. Sur FB, son mur ne contenait que des statuts remplis d’hashtag et des photos dans le genre archi-mystérieux. Sur son fil d’actu, il n’y avait que des photos où il s’était photoshopé, pour faire le buzz ! Du coup, j’ai pensé que seul Snap pouvait ne pas être contaminé. J’ai donc partagé une vidéo en privé avec mes flammes, et tous ont answer, qu’ils avaient été hackés par ce même profil. Nous avons donc décidé d’envoyer un post à tous nos followers : « N’ajoutez pas @tim-11, signalez-le, rien qu’à sa bio et sa PP, on voit que c’est un fake ! mdrrr #grosfake. »



Si vous êtes parents, grands-parents ou bien adultes en général, et que vous n’avez rien compris ou presque, c’est tout à fait normal. Mais, par contre, si vous pensez que ce langage n’est qu’une mode, comme tant d’autres, vous faites une grossière erreur. Cette révolution est en marche depuis de nombreuses années. Vous n’y avez peut-être pas prêté attention, mais vous pouvez déjà en voir le résultat dans de nombreuses émissions de téléréalité, telles que les Cht’is, les Marseillais, les Anges ou autres, avec leur florilège d’expressions … incompréhensibles ! Qui ne se souvient pas de :



} T’es une fille, t’as pas de shampoing ? Non, mais allo quoi ?



Ceci est le parfait exemple du but ultime de la génération # : s’exprimer en prenant un maximum de raccourcis et surtout tenter de faire le buzz. Cette expression a été reprise dans toutes les cours de récréation, jusque dans les maisons de retraite, sans oublier les médias. L’auteure a même été invitée au journal de 20 heures ! Alors là, il y a vraiment du level !



Heureusement pour vous, une nouvelle réforme devrait permettre à tous d’avoir le niveau dans cette nouvelle langue. Tout d’abord, pour les plus jeunes, l’apprentissage du réseau social deviendra la langue maternelle. Ensuite, le « vieux » français pourra être étudié en option LV2 à partir du collège, et enfin pour les adultes, des formations spécialisées de rattrapage seront créées.



Pour tous ceux qui seraient encore sceptiques et qui refusent de croire qu’il s’agit d’une révolution, je les invite à faire un petit test : lorsque vous écrivez un SMS, sur certains téléphones, vous avez en bas à droite 2 nombres (160/1). Le premier est le nombre de caractères restant par message et le deuxième, le nombre de messages décomptés et parfois même facturés. Jusque-là, rien d’anormal, mais regardez attentivement ce qu’il se passe lorsque vous tapez un ç ou pire un ê … Tout est fait pour niveler le langage par le bas. Toutes les langues sont concernées, car le changement 3.0 est déjà là !



Mieux encore ! Aujourd’hui on le trouve rigolo, mais il sera LE langage planétaire d’après-demain ! Celui des Emojis bien sûr ! Vous ne me croyez pas ? Et bien regardez cette photo d’un immeuble de la ville néerlandaise d’Amersfoort ! Adieu fresques et gargouilles !



 

génération hashtag.