- VEUILLEZ PRENDRE CONNAISSANCE DES INFORMATIONS SUIVANTES -

- l'équipe PEM

Accueil › Humeur

Cher Monsieur Robert, 

Des générations  de collégiens ont utilisé et utilisent encore vos dictionnaires pour cultiver leurs connaissances des mots de la langue française,  pour enrichir leur esprit assoiffé de savoir, pour acquérir le vocabulaire nécessaire à la maitrise exceptionnelle de notre belle langue .
Mais,  monsieur Robert comment est-il possible,.... comment avez-vous pu nous décevoir à ce point ! sans doute avez-vous délégué votre travail à un stagiaire tout juste capable, et encore, de faire un café qui vous a obligé à remplir votre dictionnaire avec autant de page, sans compter que de nos jours, excepté les élèves, rares sont les personnes qui les lisent! Mais, en même temps, vu ce que vous écrivez parfois, cela ne nous étonne pas... Vous êtes quand même censé construire un outil pédagogique pour l’apprentissage des élèves  ! Je vous signale, au passage que le collège Arthur Chaussy de Brie Comte Robert s’est entièrement équipé de votre dictionnaire « Le Petit Robert », ce qui est une sorte de consécration pour vous ! On les utilise tous les jours : en classe, au CDI, en permanence .Nous ne voudrions pas être désagréables, mais tout de même, comment avez-vous pu écrire une chose pareille !  Figurez-vous que quand nous ouvrons votre dictionnaire, édition "collège", à l’entrée "argenté", voici ce que nous trouvons : « ex: Il n’est pas très argenté, il n’a pas beaucoup d’argent. ». "C’est vraiment  stupide !" a déclaré monsieur Flores, éminent professeur d’histoire géographie au collège Arthur Chaussy à Brie Comte Robert. Je pense que cela ne mérite pas de commentaire.  Assez d’acharnement, monsieur Robert ! Passé un certain âge, il faut savoir s’arrêter, prendre des vacances ,reposer son esprit fatigué ! Comment avez-vous pu définir un mot par son contraire ! Peut-être ne l’avez-vous pas remarqué, dans ce cas, suivez mon conseil!
Allez  sans rancune, monsieur Robert !

  article suivant ››